Localisation du gène de la glycéraldéhyde 3-phosphate déshydrogénase (G3PD) sur le segment distal du bras court du chromosome 12.

Marie-Odile RETHORÉ1, Claudine JUNIEN2 , G. MALPUECH3, C. BACCICHETTI4, R. TENCONI5, J.-C. KAPLAN6, J. de ROMEUF7, J. J. LEJEUNE8

RETHORÉ M.-O., JUNIEN C., MALPUECH G., BACCICHETTI C., TENCONI R., KAPLAN J.-Cl., ROMEUF J. de, LEJEUNE J. (1976). Localisation du gène de la glycéraldéhyde 3-phosphate déshydrogénase (G3PD) sur le segment distal du bras court du chromosome 12. Ann. Génét., 19, n° 2, 140-142.


Résumé :

Résumé. - L'activité enzymatique érythrocytaire, de la G3PD et de la LDH-B a été étudiée chez trois patients porteurs d'un remaniement du bras court du chromosome 12: Le premier est trisomique pour tout le iras ; le second est trisomique seulement pour la moitié distale ; le troisième est monosomique pour ha moitié proximale. G3PD : l'activité est augmentée chez les patients 1 et 2, normale chez le patient 3. LDH-B : l'activité est augmentée chez les patients 1 et 2, diminuée chez me patient 3. Ces observations permettent de conclure que le locus de la G3PD érythrocytaire est situé sur la moitié discale dru bras court du chromosome 12, entre 12p12.2 et 12pter et que celui de la LDH-B est situé sur la zonée médiane, entre 12p12.1 et 12p12.2.

Sommaire

Dans un précédent travail [4], nous avons localisé le gène de la LDH-B sur la région médiane du bras court du chromosome 12.

Lors de la conférence de Baltimore [1], il a été signalé, par un des participants, que la glycéraldéhyde 3-phosphate déshydrogénase (EC 1.2.1.12) serait localisée sur le chromosome 12 (hybridation cellulaire).

L'étude de trois patients, nous permet d'analyser simultanément ces deux enzymes.

Haut

Méthodes

Les dosages d'activités enzymatiques érythrocytaires ont été réalisés selon les techniques de Beugler [2]. Ils ont été effectués à 37 °C et les résultats sont exprimés en UI/g d'hémoglobine.

Sept sujets ont été étudiés :

- deux enfants porteurs d'une trisomie 12p cas n° 1 et 2,

- un enfant porteur d'une monosomie partielle 12p : cas n° 3,

- quatre sujets témoins, de même âge que les proposants et prélevés le même jour et dans les mêmes conditions. L'un de ces témoins est atteint de trisomie 21 ; les autres sont des enfants normaux.

Haut

Résultats

Haut

Cas n° 1.

Garçon de 2 ans 4 mois, trisomique pour le segment 12pter ? 12q12 ainsi que pour le segment 14p1 en raison de la malségrégation d'une translocation maternelle t(12;14)(q12;p11). L'observation de cet enfant a été rapportée dans ce journal, en 1975 [4].

G3PD érythrocytaire : activité élevée à 137 % de la valeur moyenne normale.

LDH-B : activité élevée à 147 % de la valeur moyenne normale.

Haut

Cas n° 2.

Garçon nouveau-né, trisomique pour le segment 12pter ? 12p12.1 et monosomique pour le segment 15p1 en raison de la malségrégation d'une translocation maternelle t(12;15)(p12.1;p11). L'observation de cet enfant sera prochainement publiée.

G3PD érythrocytaire : activité élevée à 147 % de la valeur moyenne normale.

LDH-B : activité élevée à 158 % de la valeur moyenne normale.

Haut

Cas n° 3.

Garçon de 4 ans, monosomique pour le segment 12p11 ? 12p12.2. L'observation de cet enfant a été rapportée en 1975 [3].

G3PD érythrocytaire : activité tout à fait comparable à la valeur moyenne normale.

LDH-B : activité abaissée à 44 % de la valeur moyenne normale.

Tableau I. - Activités enzymatiques érythrocytaires
CasPatientsTémoins
N° 1N° 2N° 3N° 1N° 2N° 3N° 4
Remaniement chromosomiqueTrisomie 12pter?12q12Trisomie 12pter?12p12.1Monosomie 12p11?12p12.2Trisomie 21000
Glycéraldéhyde 3-phosphate déshydrogénase (G3PD) (N = 240 ± 47)328352224184174205229
Lacticodéshydrogénase (LDH-B)(N = 120 ± 30)17719048123111106100
Glucose 6 phosphate déshy-drogénase (N = 10,7 ± 2,5)11,810,811,312,710,210,910,6
6 phosphogluconate déshydro-génase (N = 8,9 ± 1,2)11,59,58,611.08,67,38,0


Fig. 1. - Schéma du bras court du chromosome 12.

Haut

Discussion

Ces trois observations permettent de séparer le bras court du chromosome 12 en deux segments, l'un proximal, l'autre distal (fig. 1).

Le patient n° 1 est trisomique pour les deux segments, Ie patient n° 2 est trisomique pour le segment distal et le patient n° 3 est monosomique pour le segment proximal.

LDH-B : le patient n° 2 et le patient n° 3 sont l'un trisomique et l'autre monosomique pour un segment très petit, compris entre 12p12.1 et 12p12.2. L'excès de LDH-B chez le patient n° 2 et la diminution chez le patient n° 3 permettent de confirmer et de préciser la localisation du gène sur la zone médiane du bras court du chromosome 12 [4].

G3PD : les patients n° 1 et n° 2 ayant une augmentation de la G3PD et le patient n° 3 ayant un taux normal, on en conclut que le gène est porté par le segment distal, c'est-à -dire entre 12p12.2 et 12pter.


Haut

Références

1. BALTIMORE CONFERENCE (1975). - Human gene mapping. D. Bergsma ed. (sous presse).

2. BEUTLER E. (1975). - Red cell metabolism. Grune and Stratton ed., New York.

3. MALPUECH G., KAPLAN J.-CL, RETHORÉ M. O., JUNIEN Cl., GENEIX A. (1975). Une observation de délation partielle du bras court du chromosome 12. Lyon méd., 233, 275-279.

4. RETHORÉ M. O., KAPLAN J.-Cl., JUNIEN Cl., CRUVEILLER J., DUTRILLAUX B., AURIAS A., CARPENTIER S., LAFOURCADE J., LEJEUNE J. (1975). - Augmentation de l'activité de la LDH-B chez un garçon trisomique 12p par malségrégation d'une translocation maternelle t(12 ;14) (q12;p11). Ann. Génét., 18, 81-87.