Dites-nous, Professeur LEJEUNE

Jérôme Lejeune

Interview du Prof. Lejeune dans "Le sourire de Marie".


Sommaire

" C'est le petit catéchisme de notre enfance qu'il eût fallu interroger et non le médecin généticien que je suis.

Devant les mystères de Dieu, le biologiste est tout aussi démuni que le jongleur d'autrefois qui, pour honorer Notre-Dame, recourait naïvement aux plus beaux traits de son art ! Bien que la science ait moins de charmes qu'un bateleur reconnaissant, et moins d'adresse aussi, permettez-moi de vous répondre dans le langage qui m'est familier ".

Haut

Sourire de Marie :

Que répondriez-vous si Jésus-Christ vous demandait : " Et vous, qui dites-vous que Je suis ? "

Haut

Professeur Lejeune :

" Le propre fils de l'Etre. Toute l'information présente et rassemblée, animant la matière en une forme humaine ".

Haut

Sourire de Marie :

Aimez-vous Marie ? Si oui, pourquoi ?

Haut

Professeur Lejeune :

" C'est la merveille des merveilles. La biologie nous apprend que chaque être doit sa nature au message génétique qui l'anime et lui donne vie. Pour qu'en Marie tout le message (opération du Saint-Esprit) pût trouver place et prendre chair (incarnation), il fallait que la Vierge eût été conçue à la perfection même (Immaculée Conception) exempte de toute imperfection héréditaire (péché originel).

... et les théologiens savaient déjà cela avant que la génétique fût seulement inventée ! "

Haut

Sourire de Marie :

Que représente pour vous l'Eucharistie ?

Haut

Professeur Lejeune :

" Jésus.

Mais le mystère de la Présence réelle est fort diversement ressenti, comme on le voit par la comparaison suivante, grossière et maladroite : C'est l'antenne d'un émetteur-radio, vibrant au message électromagnétique véhiculant la plus belle musique ; disons le Magnificat.

Trois observateurs armés chacun d'un transistor discutent du phénomène.

- Le premier, qui n'est pas accordé et donc ne reçoit rien, dit, que positivement et matériellement, il ne se passe rien.

- Le second, mieux au fait, accorde son appareil et entend le Magnificat. Mais ferme-t-il son récepteur, il ne perçoit plus rien. Il dit que le message est seulement potentiel et proteste qu'il n'existe que pour celui qui le reçoit.

- Trouvant cet argument assez peu catholique, le troisième fait la remarque décisive que son transistor marche encore même quand son voisin a fermé le sien. Il en conclut que le message existe réellement même si personne ne le capte.

Bien sûr, la Présence réelle est hors de toutes proportions avec une émission de radio, mais pour boiteuse qu'elle soit, cette comparaison permet de définir la transsubstantiation :

Au cours de l'émission, l'examen le plus soigneux de l'antenne montrerait que les atomes du métal sont strictement inchangés dans leurs propriétés chimiques ou dans leur position. Un électronicien parlant le langage des théologiens (vous voyez que le merveilleux ne m'intimide guère) dirait que " sous les espèces " du métal, il existe un message qui les transcende absolument ".

Haut

Sourire de Marie :

Aimez-vous l'Église ? Qu'est-elle à votre avis ?

Haut

Professeur Lejeune :

" Une famille qui se reconnaît, puisque les fidèles se savent enfants d'un mêmePère. L'expression " notre Sainte Mère l'Église " est une description objective ".

Haut

Sourire de Marie :

Quelle valeur accordez-vous à la prière ?

Haut

Professeur Lejeune :

" C'est accorder son transistor intérieur, se relier au Créateur ".

Haut

Sourire de Marie :

Quel est l'idéal de la sainteté pour vous et le moyen d'y parvenir ?

Haut

Professeur Lejeune :

" C'est la sainteté qui est l'idéal. On y tend, on n'y parvient guère. Mais on peut s'y laisser mener ".

Haut

Sourire de Marie :

Aimez-vous la Bible ? Pourquoi ?

Haut

Professeur Lejeune :

" C'est le Livre - le seul qui n'ait pas besoin de titre. La Genèse en trois pages en dit plus que tous les traités ".

Haut

Sourire de Marie :

Que représente pour vous le Pape ?

Haut

Professeur Lejeune :

" Le fondé de pouvoir pour toute la famille ".

Haut

Sourire de Marie :

Quel doit être dans l'Église le rôle des prêtres, des religieux et des fidèles ?

Haut

Professeur Lejeune :

" Les prêtres doivent être fidèles, et les fidèles religieux ".

Haut

Sourire de Marie :

Pouvez-vous nous faire part de votre lutte contre l'avortement ?

Haut

Professeur Lejeune :

" Lutter contre est stérile, c'est lutter pour qui vaut la peine ; un médecin lutte pour la vie, il ne peut pas changer de camp.

Les enfants très petits, encore au ventre de leur mère, sont aussi vivants que les autres. Beaucoup plus jeunes seulement. La gravité d'un homicide ne se pèse pas en kilogrammes de victime.

Le plus illustre des médecins a fait sentir en quelques mots ce merveilleux de la plus tendre enfance. Relisez la Visitation. Quel âge avait le petit prophète qui tressaillit en Élisabeth à l'approche de Marie portant notre maître ? Six mois ; Saint Luc a noté le détail.

Mais quel âge avait Jésus ?

L'Evangile dit simplement qu'après l'Annonciation, la Vierge se hâta vers sa cousine : Maria festinavit. Comme les voyages là -bas ne peuvent être bien longs, la forme humaine de Jésus devait être incroyablement jeune au moment de la visite.

Saint Luc a dit cela si bien qu'on n'ose rien y ajouter ".